Utilisez-vous les mauvais mots clés pour votre site web ?

Beaucoup de professionnels font cette erreur sur leur site, utiliser de mauvais mots-clés que leur client idéal n’utilise jamais sur Google. Conséquence ? Un site qui ne décolle pas, un taux de rebond ahurissant, très peu de visites et un taux de clics abonnés absent. 

Être visible dans Google c’est avant tout une question de logique. Si vous ne connaissez pas du tout les termes recherchés par vos potentiels clients, nous sommes sûrs à 200 % que votre site n’a en réalité aucune visibilité.   

Dans cet article, vous découvrirez comment savoir si vous utilisez les mauvais mots-clés et comment y remédier. 

 

Vos mots-clés ne sont pas toujours ceux de votre client idéal

 

Il nous arrive fréquemment d’échanger avec des professionnels qui sont persuadés que leur site est parfaitement visible.

“ Mon site apparaît dans Google avec différents mots-clés.”

Ou encore

Mon site est en première page de Google sur tel mots-clés, votre analyse est fausse”. 

Ce type de réponse fait sourire n’importe quel professionnel du référencement naturel. Parce que la notion de visibilité dans Google est très différente entre un expert seo qui maîtrise la chose et une personne novice. La visibilité d’un point de vue d’une personne novice c’est : “ Ha c’est bon, mon site est sur Google donc, je suis visible”  

Bien souvent, c’est le fait de simplement constater que votre site apparaît dans Google en tapant, votre nom, le nom de l’entreprise ou sur une requête. Requête que seul vous utilisez et ça s’arrête là. Être visible du point de vue du référencement naturel c’est : être en première page de Google sur plusieurs termes de recherche très recherchée par les internautes et peu concurrentielles.

Vous voyez ici que ce n’est absolument pas la même chose. Il est très facile pour les référenceurs de savoir grâce aux outils seo qu’un site ne génère pas du tout de visite. Et qu’il est complètement invisible sur Google. 

Ce phénomène s’explique par le fait qu’en tant que professionnel vous n’avez aucune idée de ce que recherche vraiment votre clientèle sur le web. Vous n’avez pas fait de recherche en amont. Et par défaut vous utilisez vos mots-clés. Seulement vos mots ne sont pas ceux de vos clients. 

Votre site aura beau être en première position ou pour certains cas, en position 50 ou 80 (ce qui revient ici à n’avoir presque aucune visibilité) si personne ne tape ces mots-clés dans Google, personne ne va atterrir sur votre site.   

 

télécharger votre guide du seo

 

Comment savoir si vous utilisez les mauvais mots-clés ?

 

En référencement naturel, il existe 3 principaux indicateurs qui prouvent que votre site n’est pas optimisé sur les bons mots-clés : 

  • Le nombre de visites 
  • Le taux de rebond 
  • Et le taux de conversion  

 

1 – Votre site génère peu ou pas du tout de visites organiques 

 

Dans le cas où vous auriez indiqué la méta description, la balise Title et inséré vos mots-clés en des points stratégiques, c’est un bon point de départ. Pourtant, il ne se passe toujours rien, aucunes visites à l’horizon. 

 

mauvais mots clés courbe google analytics de trafic organique

Si votre courbe des visites de Google Analytics se résume à ceci

 

comparatif d'une courbe de trafic organique normal

Plutôt qu’à cela (courbe de trafic organique “normal” pour un site du même âge).

 

Pourquoi une telle différence ? Parce que vos mots-clés sont mauvais. C’est-à-dire que le sujet n’intéresse pas les gens que vous souhaitez atteindre. Ce sont des keywords qui ne génèrent pas de trafic.  

La pertinence des mots-clés se vérifie grâce à des outils seo comme : 

Mais attention, ce n’est pas parce que vous choisissez un mot-clé très recherché que c’est forcément une bonne chose. En effet, il y a fort à parier que tous vos concurrents sont déjà positionnés dessus. Il faut privilégier la longue traîne et éviter les mots-clés qui ne génèrent que très peu de recherche par mois. 

 

2 – Un taux de rebond trop élevé à cause de mauvais mots-clés

 

Si la plupart de vos visiteurs atterrissent sur une page et la quittent aussitôt ou s’ils ne consultent qu’une seule page c’est que les internautes ne trouvent pas ce qu’ils recherchent sur votre site. 

Cela s’explique assez facilement : 

  1. Soit, vous utilisez à mauvais escient la technique du Clickbait. 
  2. Soit, vous utilisez les mauvais mots-clés.  

Dans les deux cas, l’internaute arrive sur votre site et pense pouvoir y trouver ce qu’il cherche. Problème votre site offre du contenu qui n’a en fait rien à voir. Par conséquent l’internaute ne trouve pas ce qu’il veut et repart illico. 

Si le taux de rebond n’a qu’une incidence minime sur le classement dans Google, en revanche le fait que votre contenu ne soit pas partagé et qu’il n’y ait pas d’interaction autour aura beaucoup plus de poids. Cela indique à Google que la qualité de votre contenu est mauvaise et peu à peu votre site perdra en visibilité.   

Cela dit, il existe une exception pour les articles de blog. Car les lecteurs ne lisent qu’une partie des articles et s’en vont une fois qu’ils ont trouvé ce qu’ils sont venus chercher. Ce sont des zappeurs, ils scrollent votre article et s’arrêtent seulement pour lire la partie qui les intéresse. Il est donc normal pour un article de blog d’avoir un taux de rebond entre 70 et 90%.

 

le taux de rebond différenceentre aticle de blog et landing page

Ici on observe très bien la différence du taux de rebond entre un article de blog et la page d’accueil du site. La deuxième génère moins de visiteurs, mais le taux de rebond est excellent. Parce que les internautes connaissent déjà votre site, ils ont trouvé les infos qu’ils recherchaient et veulent maintenant en savoir plus.

 

Néanmoins, vos landing pages et pages de présentation de votre activité ne doivent jamais dépasser 50%. Si c’est le cas, il faut absolument retravailler vos mots-clés.  

 

3 – Votre site ne convertit pas 

 

Dans ce cas présent, votre site obtient bien des visites régulières et pourtant le taux de clic est à zéro. Bref, votre site ne convertit pas vos visiteurs en clients

Comme nous l’avons vu plus haut, si vous ne comprenez pas les attentes et les besoins de votre audience vous allez naturellement choisir un mot-clé qui ne correspond pas non plus à leurs attentes. Votre site va donc avoir tendance à attirer des personnes qui ne sont pas du tout intéressées par vos offres.

Pour que votre site convertisse les visiteurs en clients, il faut être en mesure de fournir du contenu qui répond correctement à leur intention de recherche. Les questions “comment, pourquoi” sont un bon début. 

En cas de doute, faites appel à un professionnel du référencement naturel pour vous accompagner et vous indiquer les points à améliorer dans votre stratégie SEO.

 

cta référencement naturel pour thérapeutes et praticien bien-être

Charlyne de  Updoze
Charlyne de Updoze

Développeur web - Graphiste - Consultante SEO

J’aide les professionnels du bien-être à se faire connaître, trouver des clients et développer leur activité professionnelle grâce à la communication et le webmarketing. 

Vous ne pouvez pas copier le texte de cette page.

J'ai un CADEAU pour vous

 

Vous souhaitez créer une communication qui vous ressemble et donner envie aux gens de vous contacter ?

Abonnez-vous à ma newsletter et recevez gratuitement ma formation par email : 5 jours pour attirer vos clients, spécial pros du bien-être. 

Rejoignez plus de 200 professionnels qui sont passés à l'action. 

 

Merci ! Vous êtes maintenant inscrit à notre formation offerte. N'oubliez pas de vérifier votre boite mail.

Pin It on Pinterest