Pourquoi faut-il éviter d’acheter ou louer une base email ?


Acheter adresses mail

Acheter ou louer une base email semble pour la plupart des nouveaux entrepreneurs la meilleure chose à faire pour trouver des clients rapidement, car la quantité fournie est sensée générer des revenus immédiats.

 

La réalité en est tout autre et provoque généralement la déception chez l’acheteur.

 

Ne vous laissez pas berner par des phrases type :

 

Prospects hyper qualifiés en fonction de votre activité.  

En effet ces bases posent tellement problèmes que la plupart des services emailing sérieux et même les FAI en ont interdit l’utilisation à leur client.

 

Sachez que les sites/sociétés vendant ces bases feront tout pour vous convaincre d’acheter/louer, en proposant des offres toujours plus alléchantes et des bases composées de milliers de mails avec soi-disant un taux de conversion intéressant (sans vous en dire plus évidement). Il est même probable que vous consultiez Google pour vous conforter dans l’idée que c’est une solution rentable grâce aux divers articles vendant du rêve à ce sujet.

 

Bref, vous allez dépenser par exemple, la coquète somme de 3000 € pour 10 000 mails pour constater par la suite que vous ne générer qu’une centaine d’euros. Un retour sur investissement catastrophique pour votre entreprise, autrement dit vous avez jeté de l’argent par les fenêtres.

 

Aucune entreprise/site ne vend ou ne loue des bases contenant des contacts de bonne qualité et donc peu de chance pour que le destinataire passe à l’action.

La délivrabilité sera certainement mauvaise, qui plus est combien de personnes ont déjà utilisé cette base pour spammer à tour de bras ?

 

Alors comme tout bons clients abusés, vous tentez de vous retourner contre votre fournisseur de base email.

Vous faite parti de ceux qui n’ont probablement pas lu les conditions de ventes ou d’utilisations (ces informations généralement bien cachées en bas de page sur lesquelles on ne clique jamais), votre compte en banque a été débité et on vous annonce que vous ne serez pas remboursé puisque le produit a été livré.

 

Certes l’emailing de prospection sans opt-in, c’est légal dans certaines conditions, pour le B2B dans certains pays, mais ce ne sont pas des textes de loi qui déterminent si votre mail va passer ou sera détecté comme spam.

 

Car les FAIs et Webmails ont établies des règles bien plus strictes pour protégé au mieux leurs utilisateurs contre le spam.

 

Des outils et algorithmes pour détecter les mails sans opt-in, qui analysent même le taux d’engagement du destinataire, alors au moindre doute c’est la blacklist assurée.

 

La meilleure stratégie reste à utiliser les bases opt-in c’est un fait avéré.

 

Composé vos propres listes de mail, aller chercher l’information là où elle se trouve.

 

Une personne qui désir être contactée laisse généralement sont email, sur des cartes de visite, sur des forums de discussions, via votre formulaire de newsletter, etc.